Rencontre – O21 Paris, s’orienter au XXIe siècle, Paris, 4 & 5 mars 2017

Nom de code « O21 ». « O » pour orientation, « 21 » pour ce siècle, qui remet en cause les habitudes forgées depuis la naissance des universités et l’invention de l’imprimerie, au nom desquelles l’accumulation de savoirs garantit une place de choix dans le monde du travail. Les mutations liées au numérique ont changé la donne et, chaque jour, des métiers existants sont transformés, et de nouvelles fonctions s’inventent.

Deux jours pendant lesquels lycéens et étudiants pourront échanger avec des dizaines d’acteurs locaux innovants, qu’ils soient de l’enseignement supérieur, du monde de l’entreprise ou des start-up. Deux jours pour découvrir comment la jeune génération peut s’inscrire dans les nouveaux défis du siècle, présentés lors de huit conférences. Des rencontres, en marge des tables rondes, seront proposées aux jeunes avec tous les intervenants, qu’ils soient acteurs de l’enseignement supérieur, entrepreneurs, dirigeants, etc.

En savoir plus ici

 

MeshLab V.1.3.4

MeshLab 2016 Released
23/12/2016

After a very long time, a huge rewriting process, and a strongly renewed effort the new MeshLab version is finally out!

  • Total rewriting of the internal rendering system. Huge rendering speed ahead!
  • Screened Poisson Surface Reconstruction updated to the very latest version.
  • New Transformation filters.
  • New ways of getting metric information out of your models.
  • Transformation matrices are now used more uniformly among filters.
  • Alpha value is now used properly by all color-related filters.
  • Improvement and typos removal on various help/description texts.
  • Direct upload of models on SketchFab
  • Raster registration on 3D model based also on 2D/3D correspondences
  • Bug-fixing on almost all filters.

Download here !

Conférence – 7e Journées professionnelles de la conservation-restauration, mars 2017, Paris

Les 23 et 24 mars 2017 auront lieu les 7e Journées professionnelles de la conservation-restauration,INNOVER POUR CONSERVER, Recherche et développement en conservation-restauration des biens culturels.
Lieu : Auditorium de la Cité de l’architecture & du patrimoine
7, avenue Albert de Mun, 75016 PARIS
La direction générale des Patrimoines du ministère de la Culture et
de la Communication organise en partenariat avec l’Institut national du patrimoine et la Cité de l’architecture et du patrimoine les septièmes journées professionnelles de la conservation-restauration.
Centrées sur des « retours d’expérience », ces journées s’adressent à tous les professionnels de la conservation-restauration des biens culturels sur l’ensemble des champs patrimoniaux : archives, musées, bibliothèques, archéologie, monuments historiques…
Les journées 2017 ont pour objectif de mettre en lumière les principales thématiques de
recherche en cours et les innovations récentes dans le domaine de la conservation-restauration.
Outre une présentation du paysage et des acteurs publics et privés de la recherche, en France et en Europe, les problématiques traitées lors de ces journées porteront sur des sujets d’actualité tels que la présentation d’outils et dispositifs portables lors d’études
préalables, la création d’un appareil détecteur de champignons, le croisement des approches historique et matérielle dans le cadre de la restauration de la grande rose de la Sainte-Chapelle, l’apport de l’imagerie et de l’imprimante 3D en conservation-restauration, etc.
Une table-ronde finale ouvrira un débat sur la construction de la recherche en conservation-restauration.
Une trentaine d’intervenants feront état de leur expérience et de réalisations récentes, dans tous les champs patrimoniaux en abordant les questions techniques, budgétaires,
déontologiques et éthiques, tant sur le patrimoine ancien que contemporain.
Présentation ici

France – Appel à projets : services numériques innovants 2016

Dans un contexte de transition numérique de la société, le Ministère de la culture et de la communication souhaite accompagner le développement de services numériques innovants favorisant la création et l’accès du patrimoine au plus grand nombre, facilitant la diffusion des contenus culturels et répondant aux objectifs de transmission des savoirs et de démocratisation culturelle.

Disciplines concernées :

  • Les musées, les archives, les bibliothèques, les centres ou espaces artistiques et culturels, les théâtres, les opéras, les salles de concert, les autres organisations de spectacles vivants, les institutions chargées du patrimoine cinématographique et les autres infrastructures, organisations et institutions artistiques et culturelles similaires ;
  • Le patrimoine matériel, ce qui inclut toutes les formes de patrimoine culturel mobilier ou immobilier ainsi que les sites archéologiques, les monuments, les sites et bâtiments historiques ;
  • Le patrimoine immatériel sous toutes ses formes, y compris les coutumes et l’artisanat folkloriques;
  • Les événements et performances artistiques ou culturels, les festivals, les expositions et les autres activités culturelles similaires;
  • Les activités d’éducation culturelle et artistique ainsi que la promotion de la compréhension de l’importance de la protection et de la promotion de la diversité des expressions culturelles au moyen de programmes éducatifs et de programmes plus larges de sensibilisation du public, y compris grâce à l’utilisation de nouvelles technologies ;
  • L’écriture, l’édition, la production, la distribution, la numérisation et la publication d’œuvres audiovisuelles, cinématographiques, musicales et littéraires, y compris de traductions.

Les porteurs des projets sont invités à remettre un dossier de candidature complet qui devra notamment comporter les éléments suivants :

  • Une fiche de demande d’aide signée (version originale à envoyer par voie postale à l’adresse indiquée) ;
  • Une fiche récapitulative du projet ;
  • Un dossier technique décrivant en détail le projet (description des candidats, apports attendus du projet, organisation et gestion des travaux, livrables, etc.) et permettant de l’évaluer au regard des critères d’évaluation et d’éligibilité présentés;
  • Un projet d’annexes financières détaillant les coûts prévisionnels.
Les dossiers de candidature doivent être envoyés avant le 1er octobre 2016 à 14h00, sous forme électronique, à l’adresse suivante : aap.din[at]culture.gouv.fr
Les dossiers devront obligatoirement se conformer au modèle annexé sur le site internet.

Page internet de l’appel à projet ici

Gallerie degli Uffizi, Firenze – Accord international pour la numérisation des œuvres lapidaires

Un accord vient d’être signé entre les Galleries des Uffizi et l’Université de l’Indiana (USA) pour la numérisation des œuvres lapidaires grecques et romaines contenues dans les collections du musée.

Le projet concerne environ 1260 œuvres, regroupant statues, sarcophages et stèles. La numérisation sera effectuée dans un but scientifique et de divulgation avec la publication des modèles sur diverses plateformes en ligne et internes (site du MIBACT, site des Uffizi et site du Virtual World Heritage Laboratory).

Le projet sera coordonné par Bernard Frischer, professeur d’informatique à l’Université de l’Indiana, directeur du Virtual World Heritage Laboratory de l’Université et expert en archéologie virtuelle, et par Fabrizio Paolucci, conservateur des œuvres antiques classiques de la Gallerie degli Uffizi.
L’opération recevra également le soutient du Politecnico de Milan, avec une équipe guidée par le professeur Gabriele Guidi (pour la partie technique), et l’Università di Firenze, avec un autre groupe guidé par le professeur Paolo Liverani (pour la partie Sciences Humaines et Sociales).
Différentes formations seront organisées pour les étudiants et chercheurs durant les campagnes d’acquisition.

Le projet devrait se terminer pour 2020 avec la mise en ligne des modèles 3D.

Source ici

_____________________________________________________________________

Un’accordo è stato appena firmato tra le Gallerie degli Uffizi e l’Università dell’Indiana (USA) per la digitalizzazione delle opere lapidarie greche e romane contenute nelle collezioni del museo.

Il progetto riguarderà 1260 opere, contando statue, sarcofaghi ed are. La digitalizzazione verrà effettuata a scopo scientifico e divulgativo colla pubblicazione dei modelli 3D sù siti online, tra i quali il sito del MIBACT e il suo database interno, sul sito degli Uffizi e sul sito del Virtual World Heritage Laboratory nella sezione Digital Sculpture Project.

Il progetto sarà coordinato da Bernard Frischer, professore di Informatica dell’Università dell’Indiana, direttore del Virtual World Heritage Laboratory dell’Università ed esperto di archeologia virtuale, e da Fabrizio Paolucci curatore delle antichità classiche delle Gallerie degli Uffizi.

All’operazione forniranno il loro sostegno anche il Politecnico di Milano, con un team guidato dal professor Gabriele Guidi (per l’ambito tecnico), e l’Università di Firenze, con un gruppo di lavoro coordinato dal professor Paolo Liverani (per l’ambito umanistico).
Diversi corsi verrano organizzati per i studenti e ricercatori durante i periodi di aquisizione.

Il progetto dovrebbe arrivare al termine del 2020 colla pubblicazione online di modelli 3D.

Fonte qui

_____________________________________________________________________

A contract was signed between the Gallerie degli Uffizi (Firenze, Italy) and the Indiana University (USA) for a digital survey of the stone art of the museum.

The project should concern about 1260 masterpieces, including statues, sarcophagus and stelas. Le digitalization will be done with a scientific and an information purposes with the release of the 3D models online on various paltforms, such as the website of the MIBACT, the website of the Uffizi museum, and the website of the Virtual World Heritage Laboratory.

The project will be coordinated by Bernard Frischer, computer sciences professor at the Indiana University, director of the Virtual World Heritage Laboratory of the Indiana University and expert in virtual archaeology, and by Fabrizio Paolucci, curator of the classical antiquities in the Gallerie degli Uffizi.

The project will also receive the support of the Politenico di Milano, with a team guided by the professor Gabriele Guidi (for the technical part), and the Università di Firenze, with another group guided by the professor Paolo Liverani (for the Humanities part).

The project should end by 2020 with the online versions of the 3D models.

Different courses and formations will be held for students and scientists along the different parts of the project.

Sources here