Ateliers – RDV FabLab, Carrefour Numérique², Paris

RENDEZ-VOUS FAB LAB, le rendez-vous régulier des makers

Découvrez l’espace de fabrication et lieu de partage de connaissances, d’entraide, de curiosité voire de bidouillage.
L’entrée est libre !
De plus, vous pouvez réaliser votre projet et le fabriquer en utilisant des machines à commande numérique, en accès libre et gratuit : imprimante 3D, découpeuse vinyle, fraiseuse, machine à coudre…

Quand :
mardi, mercredi, jeudi 15h-18h30
vendredi, samedi 14h-18h30
le 1er dimanche de chaque mois 14h-18h30

Lieu :
Carrefour numérique² Niveau-1

en accès libre et gratuit dans la limite des places disponibles
accessible à partir de 15 ans et aux plus jeunes accompagné⋅e⋅s d’un adulte

 

Plus d’informations ici

FabLabs – à quand un ArcheoLab ?

[français + english]

Contraction de l’anglais « FABrication LABoratory », « laboratoire de fabrication ». Lieu ouvert au public où sont mis à disposition des outils et des formations pour la conception et la réalisation d’objets. Le maître-mot est l’entraide et la collaboration.

Le principe du FabLab est né au MIT à la fin des années 1990 aux États-Unis.

Selon la liste de recensement du MIT, il existe désormais plus de 584 FabLabs dans le monde, dont 105 au États-Unis, 59 en Italie, 58 en France, 23 au Royaume-Uni et 3 en Irlande.

Certains FabLabs ne sont cependant pas dans cette liste, car il faut pour cela s’inscrire et adhérer à la charte de la FabFoundation.

Même si l’esprit des FabLabs, ou FacLabs, est basé sur l’entraide, la multidisciplinarité et la collaboration de divers compétences dans le but d’atteindre un objectif, il n’existe pas de FabLab spécialement ou en particulier dédié à l’archéologie.

Pourtant, tous les métiers de l’archéologie englobent des compétences divers et variées, l’entraide et la débrouillardise font partie des compétences les plus utilisées en archéologie, le travail manuel représente 60% (70% ? 80% ?) des métiers, et tout ce qui tourne autour de l’archéologie intéresse le public.

A quand un ArcheoLab où l’on apprendra aux étudiants et aux curieux à tailler le silex, tourner des céramiques, fabriquer ses pigments, lire les cartes anciennes, remonter un squelette, modéliser une charpente en 3D, etc. ?

J’espère trouver ou recevoir des réponses me contredisant dans les mois à venir en me parlant de la création d’ArcheoLabs…

__________________________________________________________________________

From « FABrication LABoratory ». A place open to the public where a vast array of tools and training courses are available to everyone. The key word is mutual aid and collaboration.

The idea of FabLab was born in the MIT at the end of 1990.

The FabLab list of the MIT shows that today more than 584 FabLabs are open over the world, of which 105 in the USA, 59 in Italy, 58 in France, 23 in the UK and 3 in Eire.

Some FabLabs are however not on the list, as they have to subscribe and join the charter of the FabFoundation.

Even the spirit of the FabLabs, or FacLabs, is mutual aid, multidisciplinarity and collaboration between various skills to attain a mutual goal, there is no FabLab especially or partly dedicated to archaeology.

However, all the jobs around archaeology use various knowledges, mutual aid and DIY are part of the most used skills in archaeology, manual work represents 60% (70% ? 80% ?) of all jobs, and the public is curious about everything in archaeology.

When will we have an ArcheoLab where we will be able to teach to students and to curious people how to sharpen flint, make a clay vase, produce pigments, read ancient maps, put together the bones of a skeleton, make a 3D model of an ancient wood frame, etc. ?

I hope to receive or find answers in the months to come that will contradict this article and tell me about the creations of ArcheoLabs…